Signaler une erreur

loading gif

Merci d'avoir signaler cette erreur. Nous modifierons cette information dans les plus brefs délais.

Le Service de l'Aide à la Jeunesse (S.A.J.)

Accueil > Aide à la jeunesse > Le Service de l'Aide à la Jeunesse (S.A.J.)

Le Service de l'Aide à la Jeunesse (S.A.J.)

Le S.A.J. est un service public mis en place dans chaque arrondissement judiciaire par le décret du 4 mars 1991 relatif à l'aide à la jeunesse.

Il est dirigé par un Conseiller de l'aide à la jeunesse avec le soutien éventuel de Conseiller(s)-adjoint(s) selon l'ampleur de l'arrondissement qu'il doit couvrir.

Pour accomplir au mieux ses missions, le Conseiller s'appuie sur :

• une section administrative ;
• une section sociale composée (dans presque tous les SAJ) d'une équipe de permanence et d'une équipe sociale;
• une section de prévention générale.

Le public

• Tout enfant et jeune âgé de moins de 18 ans (voire jusqu’à 20 ans s’il a effectué une demande de prolongation de l’aide avant sa majorité) , en situation de difficulté ou de danger.
• Tout parent ou personne investie de l'autorité parentale qui éprouve de graves difficultés pour accomplir ses obligations parentales.

Les missions du Conseiller de l'aide à la jeunesse

Celles-ci sont essentiellement définies par l'article 36 du décret de l'aide à la jeunesse.

Dans un premier temps, il s'agira d'écouter la demande et d'orienter les personnes, en les secondant éventuellement, vers des services de première ligne ou d'assurer un rôle de coordination des aides sociales générales menées dans l'intérêt du jeune.

En cas de nécessité, une aide spécialisée peut être proposée. Si elle est acceptée, le S.A.J. mandatera le ou les service(s) approprié(s) pour la situation.

Il s'agira soit d'un accompagnement permettant le maintien du jeune dans sa famille (centre d'orientation éducative, service d'aide et d'intervention éducative...), soit d'un placement permettant l'éloignement du jeune de son milieu familial (institution de placement ou famille d'accueil).

Si besoin est, le S.A.J. peut demander l'intervention d'une équipe pluridisciplinaire et spécialisée dans le dépistage et le traitement de maltraitances, de privations ou de graves négligences dont les enfants sont victimes (équipe SOS-Enfants...).

La section sociale

Dans la plupart des SAJ, la section sociale est composée d'une équipe de permanence et d'une équipe sociale.

A. L'EQUIPE DE PERMANENCE

Dans un premier temps, le délégué de permanence accueille et analyse les nouvelles demandes d'aide adressées au SAJ, il clarifie la situation. Après une première évaluation des ressources du réseau familial et social, des capacités des personnes à se mobiliser et de l'état de difficulté ou de danger. Il propose:
- soit une réorientation vers la première ligne;
- soit un accompagnement par l'équipe de permanence (afin de mobiliser les intéressés, l'entourage et le réseau);
- soit la poursuite du suivi par l'équipe sociale du SAJ et l'opportunité d'une aide spécialisée.

B. L'EQUIPE SOCIALE

Si la situation nécessite un suivi plus poussé, le délégué de l'équipe sociale effectue alors des investigations.  Celles-ci se concluent par un rapport du délégué au Conseiller, avec des propositions d'un programme d'aide. Ces propositions seront négociées lors d'une rencontre chez le Conseiller avec la famille et les services concernés. Aucune décision ne peut être prise sans l'accord des parents et du jeune de plus de quatorze ans qui doivent nécessairement être entendus.

Le délégué veille à la mise en oeuvre du programme d'aide, assure souvent un rôle de coordination et procède à des évaluations régulières de la situation du jeune. L'accord sur le programme d'aide est conclu pour une période ne pouvant excéder un an et peut être renouvelé, revu ou interrompu dans l'intérêt du jeune.

Lorsque l'intégrité physique ou psychique d'un jeune est gravement compromise et que le S.A.J. constate la noncollaboration des intéressés, il en informe la section famille du Parquet, seule compétente pour saisir le Tribunal de la Jeunesse. Ce dernier examine si une aide contrainte est nécessaire (art. 38), auquel cas, c'est le Service de Protection Judiciaire (S.P.J.) qui mettra en oeuvre sa décision.

Le Tribunal de la Jeunesse peut également prendre une mesure de placement en urgence afin de soustraire de son milieu un jeune exposé gravement à un état de danger (art. 39), ou autoriser le Conseiller à le faire si l'enfant a moins de 14 ans.

Durant ce placement qui ne peut excéder 14 jours, le S.A.J. cherche à mettre en oeuvre une aide acceptée avec le jeune et sa famille. Si aucun accord n'est trouvé et que le jeune est en danger, le Tribunal de la Jeunesse reprend le relais (art. 38).

La section de prévention générale

La section de prévention générale traduit les difficultés individuelles relevées sur l'arrondissement judiciaire en problématiques générales, en besoins collectifs et en projets de prévention.

Sous l'autorité du Conseiller, elle mène son action en collaboration avec le Conseil d'Arrondissement de l'Aide à la Jeunesse (C.A.A.J.) en l'aidant, entre autres, à la réalisation d'un diagnostic social et à la mise en place d'un plan d'actions de prévention générale pour son arrondissement.

Son action se situe également dans la contribution à réduire le recours à l'aide spécialisée en faisant la promotion de l'aide sociale générale et en sensibilisant cette dernière aux missions spécifiques du S.A.J.

Coordonnées du SAJ de Namur

coordonnées des autres SAJ

Place Monseigneur Heylen, 4
5000 Namur

Tél : 081 23 75 75
Fax : 081 22 72 16
E-mail : saj.namur@cfwb.be
Adresse Internet : http://www.aidealajeunesse.cfwb.be/

Jours et heures de permanence
Permanence pour le public:
le lundi, mardi, jeudi et vendredi : de 9h00 à 12h ou sur rendez-vous;
le mercredi : de 13h30 à 16h00.

Permanence téléphonique: 
le lundi, mardi, jeudi et vendredi: de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 16h30;
le mercredi: de 13h30 à 16h30.

Couverture géographique
Arrondissement judiciaire de Namur
(Soit Andenne, Assesse, Eghezée, Fernelmont, Floreffe, Fosses-la-Ville, Gembloux, Gesves, Jemeppe-sur-Sambre, la Bruyère, Mettet, Namur, Ohey, Profondeville, Sambreville et Sombreffe).

Composition de l’équipe

Conseillers
Jean-Vincent COUCK, Conseiller de l'aide à la jeunesse
Anne-Sophie BOCA, Conseillère-adjointe de l'aide à la jeunesse
Mireille BOREN, Conseillère-adjointe de l'aide à la jeunesse

Section administrative
Isabelle WEILER
Catherine BARBIER
Roselyne HENUZET
Sylvie LALOYAUX
Christine FRIPPIAT

Déléguées en chef
Barbara GUYAUX
Annick HICORNE 

Section sociale

accueil:
Valérie THEATE

équipe de permanence:
Etienne BURGEON
Manon DAEMS
Carole LEGRAND
Hélène SIMON
Bénédicte TASIAUX
Séverine VANDEN BROECK
Magali HERZET

équipe sociale:
Joëlle BAUGNET
Cécile DANTHINNE
Anne DETHY
Pascaline DUJEUX (suivi des mineurs étrangers non accompagnés)
Marianne DUPUIS
Florent ELIAS
Aurélie EUGENE
Adrien LAMBILLOTTE
Dorothée LEURQUIN
Valérie LESIRE
Charlotte MICHAUX
Nathalie MICHAUX
Vincent THIRION
Christelle THOMAS

Section de prévention générale

Ingrid DENIL
Sophie DETRY
Fabienne PIERRE
Françoise JOUNIAUX (agente administrative, secrétariat C.A.A.J.)
Patricia LAIRIN (agente administrative)