Signaler une erreur

loading gif

Merci d'avoir signaler cette erreur. Nous modifierons cette information dans les plus brefs délais.

Comportement perturbateur grave au sein de l'institution scolaire

Accueil > Situations types > Décrochages scolaires > Comportement perturbateur grave au sein de l'institution scolaire

Le comportement perturbateur d'un enfant ou d'un jeune peut s'apparenter à une forme de décrochage scolaire. Sont visées ici les situations d'agressivité, de chahut, de racket, le non-respect du règlement scolaire...

Des pistes sont à exploiter avant d'envisager la mise en place d'une procédure d'exclusion. Vous pourriez par exemple vous appuyer sur le règlement d'ordre intérieur pour baliser vos réactions dans un premier temps.

D'autre part, il est parfois salutaire que le jeune se trouve provisoirement éloigné de l'établissement afin de revoir et d'approfondir son projet scolaire. Dans ce cas, des services d'accrochage scolaire ou des services d’aide en milieu ouvert peuvent être appelés.

Pour d'autres, l'arrivée d'un médiateur scolaire ou d'une équipe mobile effectuant un travail de fond avec toutes les personnes concernées pourra diminuer la tension existante de façon plus adéquate.

D’un point de vue légal

En cas de situation de crise (...) un mineur peut être autorisé à être pris en charge pour une période ne dépassant pas un mois, renouvelable une fois par des services d'aide bien spécifiques et définis dans la loi.

(Art. 31 du décret du 30 juin 1998 mettant en oeuvre les “discriminations positives”).

Par l'inscription dans un établissement, tout élève majeur, tout élève mineur et ses parents ou personne investie de l'autorité parentale en acceptent le projet éducatif, le projet pédagogique, le projet d'établissement, le règlement des études et le règlement d'ordre intérieur.

(Art .76, 4°, al.4 du décret du 24 juillet 1997 définissant les missions prioritaires de l'enseignement fondamental et secondaire et organisant les structures propres à les atteindre).